CAPSBACK

Chez Natz, la nature est au centre de nos préoccupations : parce qu'elle nourrit chacune de nos créations, nous avons à coeur de la protéger. Fidèles à cet engagement, nous avons imaginé Caps Back, la toute première initiative de recyclage des capsules en acier.

Le recyclage de capsules qui passe comme une lettre à la poste.

Nous savons ce que c'est : le tri des déchets, c'est parfois contraignant. On commence par les mettre de côté pour les emmener plus tard au bon endroit, et puis, flemme et manque de temps obligent, on finit par tout jeter dans la même poubelle...

C'est pour cela que nous avons créé Caps Back. Avec ce dispositif, recycler tes capsules de Natz (ou de bière, on ne te juge pas), devient tout simple ! Dans chacune de tes commandes, on inclut une petite enveloppe prépayée et préaffranchie. Et à partir de là, tu peux donner une seconde vie à tes capsules en métal en deux étapes vraiment easy :

1. Au fur et à mesure de tes dégustations, tu glisses dans cette enveloppe tes capsules (jusqu'à 40 maximum), toutes marques confondues


2. Tu fermes l'enveloppe, et tu la déposes tranquillement dans une boîte aux lettres, en allant travailler ou... boire un verre !

C'est TOUT !

Ensuite, nous nous occupons de tout. Dès que nous recevons ton précieux courrier, nous récupérons toutes les capsules, que nous stockons patiemment. Quand nous en avons regroupé suffisamment, nous les envoyons à une affinerie, qui va fondre le métal, et le transmettre à son tour à une fonderie, qui le recyclera ou le moulera à nouveau.

La capsule, déchet mal identifié pourtant recyclable à l'infini.

Selon un rapport de Citeo de 2019, 89 % des Français trient leurs emballages, et 51 % le font de systématiquement. Des chiffres encourageants même si, malgré les efforts de chacun, il n'est pas toujours facile de s’y retrouver pour respecter les règles de tri sélectif. Certains déchets, comme les bouteilles en verre ou les emballages en carton, ont leur bac réservé et sont ainsi bien identifiés, mais d’autres atterrissent bien souvent dans la mauvaise poubelle ou pire… dans la nature. C’est notamment le cas des capsules, qui font partie du triste top 5 des objets que l'on retrouve le plus souvent dans nos océans. Résultat : elles polluent les eaux de la planète et menacent la santé d'un grand nombre d'oiseaux et d'animaux marins, qui les avalent.

C'est à cause de cette absence de tri et de solution dédiée que la majorité de ces tout petits objets en acier finit enfouie ou incinérée. Pourtant, ils sont 100 % recyclables à l'infini, grâce au métal qui les compose. Les recycler, c'est éviter l'extraction de métaux supplémentaires. Et dans un cercle vertueux, de réduire aussi la consommation d'eau, d'électricité et le rejet de CO2 dans l'atmosphère.

Adopter le réflexe Caps Back, c'est donc favoriser l'économie circulaire pour protéger la nature et ses ressources.

Envie d'en savoir plus ?


RSE Magazine

En 1h30, 23 000 mégots et 4 150 capsules de bières ramassés à la Villette à Paris (source)

Moonizip

Quel est l'objet qui pollue le plus nos océans ? (source)